Ils parlent du Palandrin... 

Comme son nom l'indique, le Palandrin est synonyme de vacances, qu'on y soit pour un week end, une soirée ou plusieurs jours...

Plusieurs fois par an, j'aime m'y retrouver. Chaque été, depuis près de 10 ans, j'ai la chance d'y accueillir quatre-vingt enfants et une dizaine d'animateurs pour vivre une colonie de vacances exceptionnelle dans un cadre exceptionnel. Il est rare de ne pas s'y sentir bien.

            «  Si les murs du Palandrin pouvaient parler, ils en diraient des choses » disait une de mes animatrices. En effet, le Palandrin se transforme ainsi en palais des 1001 nuits, en saloon , en bateau de pirates, en village de gaulois ou encore en cour médiévale pour le temps de 3 semaines. Je peux encore voir plusieurs enfants s'imaginer cosmonaute ou pilote en escaladant leur arbre devant le réfectoire, des hordes d'enfants courir dans tous les sens sur les espaces que le palandrin offre, les barbecues et repas dehors sur le terrain de foot sous le micro-climat du Pénestin.

Envie d'un peu de fraîcheur ? Pas de soucis, il n'y a plus qu'à traverser la route et on se réveille les pieds dans l'eau.

 

Pour moi comme pour beaucoup d'enfants et animateurs, le Palandrin restera l'endroit qui nous fait grandir, qui nous fait évoluer de manière responsable tout en gardant une âme d'enfant appréciable !

 

Corinne LE BARS

Directrice de la Colonie de Juillet

Nous avons vécu, au mois de mai dernier, la deuxième classe de mer consécutive au Palandrin. 

Pour ce séjour l’équipe du centre a conçu avec nous le programme pour répondre à nos attentes.

Nous articulons notre projet pédagogique de l’année autour du séjour. Ce travail se fait en amont par la mise en lien de chaque matière avec la mer.  Par exemple nous avons étudié le moyen-âge en  histoire et la visite de la cité médiévale de Guérande a permis de donner du sens aux notions vues en classe.

Le contenu des animations est complet et la forme permet aux élèves d’apprendre tout en s’amusant comme lors du jeu des pirates qui leurs explique l’écologie de la dune, ou encore une sortie en Brière où ils font des activités manuelles avec des joncs.

 

La collectivité et le vivre ensemble permettent aux enfants (même les plus solitaires) de créer un lien qui n’est pas quantifiable entre eux et avec l’équipe pédagogique.

 

Ces quelques jours au bord de la mer produisent de beaux souvenirs qui resteront longtemps ancrés en eux !

  Marie-Laure RAIMBAULT, enseignante de CE2

École Ste Élizabeth, Paris

Please reload

© 2014 by Centre du Palandrin - Association ESTIVAL

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now